Melleroy

On ne sait si Melleroy vient de malus, le pommier ou de malleus, le marteau. Les deux se justifient, puisqu’ici il y a eu des forges, comme l’atteste le lieu-dit « les quatre chauffes », et des pommeraies. Et plus récemment c’était une scierie qui rythmait la vie de ce bourg paisible.

À Melleroy le paysage change légèrement au fur et à mesure que l’on va vers le sud. On arrive alors vers la Puisaye et ses nombreux étangs, avec une plus forte présence des bois et des pâturages.